Bolivie

Salut les amis,

Nous vous emmenons en Bolivie !

Nous avons très facilement passé la frontière entre le Pérou et la Bolivie, le long du lac Titicaca.

De ce coté du lac, notre premier contact avec la ville de Copacabana nous fait percevoir les quelques changements entre ces deux pays en particulier la réserve de ses habitants.

Puis nous avons rejoint La Paz, capitale administrative de la Bolivie. C’est une bonne surprise pour nous, car malgré le chaos de la circulation, le réseau téléphérique nous aura permis de découvrir la ville par le haut. Elle est vraiment impressionnante, enfermée dans ses magnifiques montagnes, entre 3400 et 4000 m d’altitude. L’air nous manque un peu… Et la vallée de la lune ne nous aura donné qu’un faible aperçu de toutes les richesses du paysage montagneux alentour.

Nous sommes maintenant à l’aube du mois de septembre, la rentrée scolaire approche. Même si les enfants ont déjà commencé à travailler, nous nous rendons compte que nous ne pouvons pas voyager de la même façon avec des enfants à scolariser. Il faut diminuer le rythme pour avoir plus de temps pour nous. Diminuer le rythme des découvertes signifie aussi dans un tour du monde de passer outre certaines étapes qui doivent être magnifiques et se contenter des points principaux… Nous sommes déjà très chanceux de vivre cette aventure et en y pensant, la frustration est vite passée.

Direction donc directement la ville de Sucré où nous nous posons pour une bonne semaine. L’objectif est de recharger ses batteries à une altitude moins élevée (nous ne sommes qu’à 2700 m 😉 !) dans un climat plus agréable et en profiter pour se faire une semaine de cours dans la capitale mondiale des écoles d’espagnol…

Ce fut intensif mais efficace. Nous sommes à présent capables de nous débrouiller lors d’une conversation simple avec les sud américains, qui ont un accent plus compréhensibles pour nous que les espagnols.

Pour retrouver nos aventures plus en détail, n’hésitez pas à cliquer sur De Copacabana à Sucre : découverte des villes de Bolivie

 

Puis nous descendons vers le sud pour partir quelques jours dans le plus beau site naturel de la Bolivie : Le désert d’Uyuni, immense étendue de sel. C’est vraiment un spectacle incroyable. Nous décidons de démarrer de la ville de Tupiza qui nous permettra de traverser la région du Sud Lipez et ses merveilles géologiques : montagnes majestueuses de toutes les couleurs, certains sommets à plus de 6000 m d’altitude enneigés au loin, lagunes de toutes les couleurs, roches aux formes extraordinaires… animaux des andes (lamas, vigognes, oiseaux…) à profusion et habitants d’une extrême gentillesse !

Ces 4 jours sont vraiment un moment hors du temps, dans des paysages tellement difficiles à vivre pour l’homme malgré leur beauté et pourtant nous croisons des personnes qui vivent très simplement de l’élevage de leurs lamas au milieu de ces déserts. C’est vraiment impressionnant ! Même les photos ne sont pas à la hauteur de nos émotions ressenties à ce moment. Bref, nous attendions beaucoup de ce lieu et nous n’avons clairement pas été déçus !… Cela restera dans nos gros coups de cœur de notre tour du monde nous en sommes certains.

Pour jeter un oeil sur notre escapade, n’hésitez pas à cliquer sur le lien Le Sud Lipez et le désert d’Uyuni

 

Bilan de nos 3 semaines en Bolivie :

Nous avons trouvé les villes boliviennes moins ancrées dans la tradition et plus tournées dans l’avenir que les villes péruviennes.

Ce que nous avons aimé :

  • La nourriture était très bonne avec beaucoup de légumes bien cuisinés (soupes, …)
  • Notre pouvoir d’achat ! Ce pays est vraiment pas cher…
  • Evidemment le très étonnant Salar d’Uyuni
  • Les magnifiques paysages du sud Lipez
  • La Paz vue d’en haut
  • l’efficacité de l’apprentissage de l’espagnol à Sucré
  • Notre chouette balade à cheval

Ce que nous avons moins aimé :

  • Ne pas avoir plus de temps pour découvrir la partie amazonienne, les montagnes du coté de La Paz, Torrotoro…
  • Le mode de vie (en backpackers) est très rustique, de temps en temps , un peu de confort ferait du bien…
  • Les épiceries pas très garnies 😦

Bref, c’est un pays où nous reviendrions avec grand plaisir pour finir notre découverte et en tout cas que nous conseillons grandement (d’ailleurs, la grande majorité des touristes sont français 😉  ) !