Malaisie, jungle et campagne

Nous arrivons à Kuala Lumpur le 27 janvier à 4h du matin. Avec le décalage horaire, nous ne sommes plus très fatigués et restons dans l’aéroport à planifier notre découverte de la Malaisie. Eh oui, en Australie, on a plutôt profité du moment présent et à ce stade du voyage, on n’a plus autant d’avance dans la planification. C’est vraiment un des éléments les plus différents entre des vacances que l’on prépare en France et un voyage au long court où les pays à découvrir se succèdent.

Comme nous avons prolongé notre séjour en Australie, et que nous avons rendez vous avec ma maman à Bangkok le 9 février, cela a de fait diminué la durée de notre séjour en Malaisie.

Nous décidons de louer une voiture pendant 2 semaines. A 7h30, les loueurs de voiture ouvrent leur bureau. Après quelques discussions, nous montons dans notre voiture et c’est parti vers le Parc National de Taman Negara, au nord est de Kuala Lumpur.img_20190127_070924

Nous commençons par traverser la ville de Kuala Lumpur, dans laquelle nous ne nous arrêtons pas car nous gardons cette découverte pour la fin de notre séjour. La ville est impressionnante par la multitude de ses beaux buildings et nous passons près des Twins towers ou tours Petronas.

img_20190207_174606_1

Sur le chemin, nous décidons de nous arrêter au Kuala Gandah elephant Sanctuary, près de Temerloh. C’est un centre créé en 1989 par le département malaysien de la faune sauvage et des parcs nationaux qui recueille des éléphants dont l’habitat naturel est menacé par la déforestation au profit des plantations de palme.

oznor_vivid

L’entrée est gratuite. On peut faire un don, prendre un guide pour 50 RM et baigner les éléphanteaux pour 20 RM par personne. C’est vraiment pas cher comparé à ce que nous avons pu observer ensuite en Thailande, pour les mêmes activités.

Arrivés en milieu de matinée, nous avons visité le centre,  découvert l’histoire de quelques éléphants recueillis (et blessés). Puis, après le déjeuner pris sur place, nous avons visionné un film de sensibilisation sur le respect des éléphants et la manière dont ils les secourent dans la jungle. Après les éléphants ont pris leur bain dans la rivière, c’était un beau spectacle.

Ensuite, nous leur avons donné à mangé et discuté avec notre guide. Celui ci aimerait s’occuper d’un éléphant. Vu leur nombre qui décroit, les places sont chères et il faut 5 à 7 ans pour être bien formé à ce métier.

Enfin, nous avons donné le bain aux éléphanteaux. C’était un beau moment. Le parc n’est pas trop touristique et les éléphants semblent bien traités, pas de chaîne. Nous recommandons vivement ce centre.

En fin d’après midi, nous continuons notre route vers le parc national au travers des champs de palmiers à perte de vue. Nous faisons une halte à Jerantut pour la nuit. Nous avons réservé dans un hôtel classique mais ce qui fait son charme, c’est l’accueil du gérant, très sympathique, qui nous donne de très bons conseils et nous guide vers un resto indien de bord de route, très sommaire, mais dont la nourriture est délicieuse. Nous goutons nos premiers rotis banane, sorte de crèpe bien huilée indienne. Ce seront les premiers d’une longue liste en Malaisie, où nous nous régalons.

cof_vivid

Le lendemain, nous continuons notre route vers Taman Negara et arrivons au petit village près de la rivière. Il n’y a pas encore beaucoup de touristes ici en ce début de saison. Après avoir trouvé notre hébergement, nous nous promenons dans le village, déjeunons sur les bateaux flottants.

Le jour suivant, nous partons nous promener de l’autre coté de la rive, dans le parc. Malheureusement, nous apprenons que la promenade dans la canopée est fermée. Nous continuons notre chemin sur les petits sentiers au sein d’une des forets les plus anciennes du monde.

Arrivés à une petite plage le long de la rivière, le paysage est enchanteur. Nous sommes seuls avec une autre famille qui parle francais. Il s’agit de Quebecois aussi en tour du monde, les « lesperuiz autour du monde ». Evidemment, nous passons un bon moment à discuter ensemble de nos aventures respectives et autres bons plans. Nous déjeunerons plusieurs fois avec cette famille le temps de notre séjour ici.

Enfin, le dernier jour ici, nous avons rendez vous sur la rive avec 2 hommes sur leur barque qui vont nous faire visiter la foret par la rivière. Ils ne parlent pas bien anglais, les échanges sont réduits, ce qui est dommage, car nous avons tant de questions à leur poser…

Nous nous arrêtons en premier lieu pour aller découvrir un arbre immense dans la jungle. On vous laisse juger par les photos la taille de son tronc…

Au deuxième arrêt, nous nourrissons des poissons du fleuve. Nous sommes en saison sèche, il n’y a pas beaucoup d’eau et certains passages sont difficiles pour la barque mais les deux hommes connaissent toutes les astuces et tous les passages.

cof_vivid

Enfin, nous nous arrêtons à un endroit où l’on nous fait comprendre de suivre un sentier de terre. Nous sommes seuls dans la jungle, (au fait, il y a ici des léopards, des éléphants, des serpents et araignées…. évidemment, on ne voit rien) et au bout d’une petite demie heure, nous arrivons à un ensemble de cascades.

Nous sommes seuls avec 3 jeunes femmes un peu plus loin. Nous profitons pour se baigner, lire, admirer, … Les garçons bricolent avec leurs couteaux… Un moment tranquille.

Puis, quelques heures plus tard, nous rebroussons chemin, retrouvons nos chauffeurs et rentrons vers le village. Nous croisons de gros varans qui nagent dans la rivière ou se tiennent sur la berge. C’est un bon moment de sérénité.

Le lendemain, nous reprenons notre route vers les Cameron Highlands. Les plantations de thé laissent la place aux serres de fleurs, de légumes, … , à perte de vue. En fait, c’est un océan de plastiques et ça ne nous plait pas vraiment. C’est même très moche. Il fait une chaleur étouffante.

Nous arrivons enfin en vue des plantations de thé. C’est beau mais sans plus. En fait, nous avons adoré notre séjour au sri lanka et plus particulièrement, la région de Ella, donc, par comparaison cela n’a rien à voir…

oznor_vivid

Nous voulions voir la Raflésia, plus grande fleur du monde mais ces jours ci, il n’y en a pas de fleurie (les Lesperuiz autour du monde en ont vu une quelques jours avant, pas de chance pour nous). Tant pis, nous partons pour une promenade dans la campagne en direction de la Mossy Forest. Après 2 heures de grimpette sous la chaleur, nous arrivons à destination, et là, on nous indique que c’est fermé depuis des mois, impossible de s’y rendre. Personne ne nous a rien dit, les tours le proposent toujours. On nous explique que les guides viennent avec les touristes jusque là et font semblant de découvrir que c’est fermé ce jour là… Nous pensons aussi que certains tours partent très tot le matin pour contourner l’interdiction et passer quand même tant que les contrôleurs ne sont pas là. Décidément, beaucoup d’actes manqués depuis notre arrivée en Malaisie…

Nous reprenons notre route vers Georgestown, sur l’île de Penang, au nord ouest de la Malaisie.

Pour l’instant, la Malaisie nous laisse un sentiment mitigé. Ayant déjà visité des pays d’asie, ce pays ne ressemble à aucun autre, est plus développé et visiblement plus riche. Les paysages, s’ils sont beaux sur cette première partie, ne sont pas à couper le souffle. Les plantations de palmier ont pris toute la place et il ne reste plus de nature, et donc très peu d’animaux. Par contre, nous avons été aidé, conseillé 1000 fois, les habitants sont adorables. La population est multiculturelle et multireligieuse, sans aucune tension. La nourriture, principalement chinoise et indienne est fantastique (nous nous régalons et on sait à présent à quel point la nourriture est importante pour nous 😉  ).

 

La suite de notre voyage nous confortera t-elle dans un sens ou dans l’autre?

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s