Les Tuamotus : Rangiroa et Tikehau

Donc, pour ceux qui nous ont pas suivi sur Bora-Bora, le précédent post, nous nous dirigeons maintenant vers les Tuamotus, archipel de 76 atolls en Polynésie française. Nous y découvrirons 2 atolls : le premier, Rangiroa, parmi les plus grands, réputé pour la plongée sous-marine et le deuxième, Tikehau, parmi les plus petits, beaucoup plus calme et moins touristique.

cof

Rangiroa, ou en tahitien « Ra’i’roa », « ciel immense », est le deuxième plus grand atoll au monde par la superficie de son lagon. Originaire d’un volcan sous-marin, il est constitué de 240 motus séparés par des chenaux. C’est notre première surprise en arrivant : nous nous étions imaginé une île circulaire d’un seul tenant. Or ici, c’est tellement grand que nous ne pouvons voir l’autre coté de l’atoll et nous restons sur l’île principale qui a donné son nom à l’atoll, avec de chaque coté, la passe de Tiputa et celle d’Avatoru. Seules 2 îles sont habitées en permanence. Les habitants ont cependant des dépendances dans les motus voisins où certains y ont bâti leur vie, se satisfaisant de la pêche et de quelques cultures. Une femme péchant sur le port nous explique qu’ici, ils n’ont pas besoin de travailler : il suffit de pécher pour être heureux et avoir tout ce qu’il leur faut.

 

Finis les grands achalandages de Bora-Bora. L’île reçoit des denrées par bateaux 2 fois par semaine. Or, un bateau est en carénage et l’autre est parti s’occuper d’une île au loin donc les étals sont vide, il n’y a presque pas de légumes, venant habituellement des îles vertes des marquises.

Nous logeons chez Ludwig, arrivé sur l’île il y a plus de 20 ans. Il est apiculteur et collecte des algues spécifiques à l’île qu’il envoie aux industries pharmaceutiques en France. Il tient une petite pension où il accueille notamment des jeunes en woofing pour l’aider. Nous allons nous baigner dans la petite passe près de la pension avec les requins pointe noire. La côte océanique de l’île est une longue étendue de sol coralien et n’incite pas à la baignade.

 

 

Rangiroa est mondialement connu pour la faune sous marine exceptionnelle : dauphins dans la passe de Tiputa, requins, poissons multicolores par milliers…. C’est ici que nous décidons de faire notre baptême de plongée. Nous partons donc tous les 4 au dessus du jardin de corail. Le spectacle est fabuleux, on se croirait dans le monde merveilleux de Némo ! Malheureusement, les enfants ont un peu mal à l’oreille, ce qui leur gâche un peu le plaisir. Pour ma part, je découvre la plongée comme un moment de sérénité, c’est beaucoup plus facile que ça n’y parait. C’est pourquoi je décide de repousser mes limites et ma peur des fonds sous marins (le film « les dents de la mer » a laissé des traces 😉  ) et je m’inscrit pour passer mon niveau 1 de plongée.

 

Pendant 3 jours, matin et soir, ce sera donc exercices de plongée, théorie et pratique, ballade dans les fonds sous marins du lagons jusqu’au moment phare, la sortie en océan au dessus de la  barrière de corail. Si les sorties en lagon étaient fantastiques, il n’y a pas de mot pour décrire le spectacle lors de cette dernière sortie. Je nage avec les dauphins, je croise un requin gris qui ne m’accorde pas un regard et je me « promène » à travers une infinité de poissons de toutes sortes, gros, petits, colorés. C’est une de mes expériences les plus fortes… Un aperçu de nos plongées sur la chaîne Youtube de Frognaroc, bien sûr !

Pendant ce temps, les garçons parcourent l’île à vélo, et passent leur temps à plonger du ponton dans une eau cristalline au milieu des poissons.

DCIM101GOPROGOPR4541.

Avant la fin de notre séjour, nous partons découvrir les récifs coraliens de l’autre coté de l’atoll. Après 3 heures de bateau en compagnie d’autres touristes très sympathiques, nous débarquons sur un motu pour snorkeler. Nous ne nous en lassons pas. Puis nous partons à pied dans les eaux peu profondes découvrir cette barrière de corail , les récifs édentés qui séparent le lagon calme de la mer plus agitée. L’eau est chaude et le spectacle étonnant. Nous passons de motus en motus, à la manière des émissions de télé-réalités, avec nos affaires sur nos têtes, pour rejoindre le motus sur lequel notre équipe de choc d’accompagnants nous a concocté un repas tahitien des plus fameux : pain de coco, salade de poisson cru, poisson grillé, riz parfait, poulet mariné grillé, gateau de coco, ….

 

Le décor est paradisiaque ! Nous tressons nos paniers en feuille de bananier tandis que les enfants se baignent entourés de dizaines de requins pointe noire. l’ambiance est détendue et amicale. C’est vraiment un bon moment.

 

 

Puis c’est l’heure de retourner vers l’ilet principal. Nous allons jouer avec les dauphins qui sautent autour du bateau dans la passe de Tiputa. Le spectacle est magique. Je sais que je ne cesse d’utiliser ces adjectifs et tous les superlatifs mais il est impossible de faire autrement pour décrire de pareils moments…

 

Pour terminer cette journée parfaite, au soleil couchant, nous allons nous baigner dans le jardin de corail, entourés de poissons, et au son du petit concert improvisé par nos membres d’équipages. Que dire…

 

Le lendemain, nous reprenons notre avion pour Tikehau. C’est un vol court car cet atoll fait parti de la commune de Rangiroa est est tout à coté. Beaucoup plus petit, 20km², le point culminant est à 8m. C’est dire que la montée des eaux est un sujet important pour eux… Ici, il n’y a que 530 habitants alors qu’il y en a 2 500 à Rangiroa.

Nous sommes accueillis chaleureusement avec un collier de fleurs par l’employée de la pension dans laquelle nous allons rester 2 jours sur le motu habité le plus éloigné de l’île principale. 5 minutes à l’arrière d’un pick-up jusqu’au port du lagon puis presque une heure de bateau dans un ciel un peu menaçant pour atteindre le paradis.

Kayak dans les passes devant la maison, nage dans une piscine naturelle, totalement seuls et au milieu de nul part, nous avons l’île pour nous. Seul un couple d’estoniens la première soirée et un couple de français la deuxième soirée partagent agréablement notre repas en soirée.

 

Nous faisons une petite balade vers un îlet plus éloigné en passant les petites passes à la nage pour découvrir un lieu utilisé il y a quelques années par une société de production allemande pour tourner une émission de télé-réalité. C’est vrai que notre environnement ressemble exactement à ce que nous avons pu voir à la télévision. Cependant nous sommes choqués de voir que tout le décor a été laissé en place et va pourrir là…. Les tentes en palmier, celle du « parloir » mais aussi ce que nous ne voyons pas de l’autre coté de l’écran : les cabines wc, les dortoirs encore encombrés des matelas (et de la clim !) des équipes de production…. (pas de photo, car on passe notre temps dans l’eau, et je vous assure, c’est bien mieux comme cela 😦  ).

Mise à part cette grosse déception, nous repartons bien trop vite vers notre prochaine destination de Polynésie  : Tahiti en passant par Mooréa. Ici, c’est vraiment le paradis version Robinsons !

 

 

Un commentaire sur “Les Tuamotus : Rangiroa et Tikehau

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s