Ushuaïa ou la Terre de Feu, le bout du monde, quoi !

C’est un peu par hasard que nous arrivons à Ushuaïa, terre mythique du bout du monde en ce 2 octobre. En effet, nous avions lu sur différents blogs des avis mitigés sur Ushuaïa, destination plus pour ce que cela représente que par l’intérêt réel de la ville. Nous avions décidé il y a quelques mois en planifiant notre itinéraire que cela faisait beaucoup de route pour pas grand chose et que nous allions faire l’impasse. C’est en fait un billet d’avion bien plus avantageux pour cette destination plutôt que pour la Patagonie qui nous a donc amené ici en ce début octobre… Mais sans en attendre grand chose…

burst

Et bien, nous pouvons dire que cela a vraiment été une excellente surprise, Ushuaïa, et nous y avons passé un séjour magnifique qui nous laissera d’excellents souvenirs. Comme quoi, les destinations, c’est subjectif selon les personnes, les moments de vie, les rencontres et… la météo !

oznor

Déjà, il faut dire que la météo maussade ne nous lâche pas depuis Iguazu. En même temps, c’est normal, nous sommes encore tôt dans la saison. Mais ici, à Ushuaïa, c’est sous des averses de neige que nous atterrissons, dans une ville toute blanche, où se distinguent les centaines de maisons multicolores au bord du Canal de Beagle et avec les montagnes en toile de fond. Magique. A peine sortis de l’aéroport, c’est déjà batailles de boules de neige 🙂 Les enfants sont ravis et nous aussi.

Ici, nous avons choisi un petit appartement très simple sur les hauteurs de la ville sur Airbnb. La propriétaire nous accueille très aimablement et nous découvrons notre logement qui offre une vue magnifique sur la ville et la baie d’Ushuaïa. L’appartement est hyper chauffé et cela fait du bien de rentrer au chaud et d’admirer la neige tomber. Quel bonheur le chauffage  ! Nous en avions peu eu depuis le début de notre voyage et c’est peu dire que nous en avions rêvé en Bolivie, un vrai confort ! On va vraiment se sentir bien, ici. 2ème bonne surprise.

Nous sortons faire quelques courses et sur le chemin, nous croisons un capitaine de bateau et son père qui parlent très bien français ainsi qu’un suisse en vadrouille sur le continent sud-américain. C’est curieusement à Ushuaïa que nous croisons le plus de personnes parlant Français. Les gens sont simples et accueillants, il y a ici une ambiance de marins qui nous plait ! Bref, les habitants d’Ushuaïa, nous validons, 3eme bonne surprise !

Les stations de ski (les plus basses du monde j’imagine, car seulement à 400 m d’altitude !) sont fermées pour la saison depuis 2 jours, dommage… Nous louons une voiture et décidons d’aller découvrir les environs d’Ushuaïa et notamment les montagnes et les lacs. La route est balayée par des rafales de neige, c’est magnifique et presque irréel car nous nous sentons vraiment seuls dans ce paysage immense et blanc. Par contre, pour la vue sur les montagnes, on repassera…

Nous longeons le lac Escondido et arrivons sur les berges du lac Fagnano (600km² partagés entre le Chili et l’Argentine). Par chance, nous profitons d’une éclaircie, les nuages ayant décidé de rester coincés entre les montagnes.

Sur le chemin, nous nous sommes arrêtés à un centre d’activité montagnard. Il y en a plusieurs sur le bord de la route menant au lac. Nous avons choisi le numéro 5 sur le plan de la région (voir office de tourisme) et nous avons bien fait : nous décidons d’y revenir le soir pour une soirée multi-activités. Au programme : balade en raquettes, en chiens de traîneaux et en scooter des neige. L’équipe de jeunes qui s’en occupe est très sympathique  et chaleureuse. Nous passons une superbe soirée : les enfants s’éclatent dans la neige, la sortie de nuit en chiens de traîneaux est féerique et conduire un scooter des neiges est vraiment marrant (bon, au début je n’était pas très fière quand même, c’est dure à braquer ces trucs et je ne voulais pas emmener Jules dans le décor mais au final, j’ai dépassé mes peurs et on a bien rigolé !). Cette soirée se termine par un dîner convivial autour du poêle à déguster la fameuse truite du pays. Quelle belle soirée hors du temps !

Le lendemain, direction le parc national de la terre de feu. Nous faisons de multiples arrêts aux différents belvédères, touchés par cette beauté tranquille en noir et blanc puis finissons par une randonnée le long des sentiers du canal.

Ici, nous avons remarqué des étendues immenses de troncs d’arbres morts. Il s’agit en fait de la conséquence de l’importation de castors du canada par la marine argentine dans les années 40 afin de développer le commerce de la fourrure. Celui ci n’ayant pas pris son essor, les argentins ont libéré les 20 castors dans la nature. Ceux ci ont construit des barrages et ont détourné le lit naturel des cours d’eau. N’ayant pas de prédateur naturel dans cette région, les castors se sont multipliés. On les estime à plus de 150 000 en Patagonie et Terre de Feu,  ce qui est devenu un véritable problème écologique pour le Chili et l’Argentine.

Le troisième jour, nous embarquons à bord d’un bateau qui va nous faire découvrir le canal de Beaggle pendant 4 heures, passant devant les cormorans, les lions de mer et jusqu’à l’île aux pingouins. C’est top !

En arrivant le soir, je me connecte pour nous enregistrer sur le vol que nous avons réservé pour le lendemain soir en direction d’El Calafate. Et là, surprise ! Au lieu de réserver un vol pour le 5 octobre, je me rends compte que j’ai acheté un vol pour le 5 novembre !!! Première grosse boulette du tour du monde, je ne sais vraiment plus quel jour je vis… et en plus, évidemment, pour faire quelques économies, je n’ai pas pris l’assurance ! Le premier coup de pression passé, et après quelques recherches sur le net, je trouve enfin un vol pas cher pour le surlendemain… Ouf, on ne s’en sort pas trop mal, et nous passons notre dernière journée à Ushuaïa sous un grand soleil !

 

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s