Le lac Titicaca et ses îles

Nous allons ici vous parler du lac Titicaca, le plus grand lac d’altitude navigable au monde. S’il est populaire, rien que par son nom qui fait rire les petits enfants, nous avions quelques réserves quant aux quelques jours que nous allions y passer. En effet, la majorité des retours d’expérience parlent de lieux très fréquentés, un manque d’authenticité sur les îles flottantes d’Uros qui sont les plus connues et des tours opérateurs poussant à la dépense.

Malgré tout, il fallait que l’on aille voir par nous même, quitte à passer notre chemin si ce que nous découvrions à l’arrivée ne nous plaisait pas.

Il s’agissait également pour nous de notre dernière étape au Pérou avant de passer en Bolivie. Cette découverte du pays et de ses habitants nous a tellement plu que nous ne voulions pas partir sur une mauvaise expérience…

Nous avions pensé au début arriver à Puno depuis Cusco puis reprendre un bus pour la presqu’ile de Capachica qui est moins fréquentée, très belle et avec un accès plus rapide aux îles d’Amantani et de Taquille. Seulement, nous avons reculé devant le nombre d’heures de bus afin de ne pas rajouter de fatigue.

Le paysage défile entre cusco et puno, 6 heures de trajet…

Lorsque nous arrivons à notre auberge en fin d’après midi, nous rencontrons par hasard la famille de Marie et Michel, accompagnés de leur fils Timothé. Cette famille française est en tour du monde en catamaran pendant 4 ans. Les contacts se font rapidement en tour du monde, surtout avec des personnes qui partagent les mêmes aventures et nous décidons rapidement de dîner ensemble. Nous proposons également à une famille Québécoise rencontrée sur le pallier de la chambre de se joindre à nous: Geneviève, David et leurs deux enfants, Jacob et Benjamin. Ils sont partis de Montréal depuis 1 mois.

C’est la première fois que nous rencontrons des tourdumondistes avec enfants et cela leur fait du bien à tous de se retrouver pour jouer et parler français.  Nous décidons de partir ensemble visiter les îles du lac Titicaca en tour organisé de 2 jours. Cela va faire du bien de se laisser porter pour une fois et ne rien avoir à organiser.

Partis en  bateau moteur de bon matin, nous visitons tout d’abord les îles flottantes d’Uros, à 6km de Puno. Même si celles ci sont clairement tournées vers le tourisme (une partie des iles sont pour accueuillir les touristes et les autres sont privées)et sans plus d’authenticité aucune car c’est surtout un spectacle, il n’empêche qu’un peuple, les « fils du soleil », a habité dans dans ces conditions. Ce peuple (qui a créé ces iles au 13eme siècle pour échapper à la persécution inca) a disparu dans les années 50 et les amayras, de la région de Puno ont investi ces îles à des fins touristiques en perpétuant les traditions uros.

oznor

oznor

Nous découvrons comment ces îles sont construites, cela reste intéressant : une île est faite de tourbe et de tutura (sorte de roseau) changés plusieurs fois par ans, et a une durée de vie d’environ 50 ans.

Le fait d’être en groupe avec les 2 autres familles permet de passer outre le tralalère commercial du tour, et les familles sur l’île sont très agréables tout en essayant de nous vendre leur artisanat…

Puis nous repartons pour 3 heures de bateau vers l’île d’Amantani.

Nous sommes également accueillis par les locaux car sur cette ile de 4000 habitants, pas d’hôtel, le logement est organisé entre les différentes familles de l’ile, selon une organisation bien définie. Nous suivons donc Mama Rosa chez elle et ses deux fils.

Nous profitons de notre après midi pour monter en haut de l’île, vers Pachatata, lieu de culte. Nous croisons les habitants, tous en tenue traditionnelle, la couleur de la robe indiquant à quelle communauté appartient la femme. L’activité principale de l’île est l’agriculture, puis le tourisme et l’artisanat, très peu de pêche. Les paysages sont magnifiques avec la vue sur le lac, les murets de pierre et enfin le superbe coucher de soleil !

Mama Rosa nous prépare nos repas, simples et délicieux et nous sommes accompagnés par son fils avec lequel nous essayons d’échanger en espagnol mais ce n’est pas simple…

La maison est rudimentaire mais propre et très agréable. Seul hic, un seul petit panneau solaire pour éclairer la maison le soir, donc pas d’eau chaude et surtout… pas de chauffage. Quelle nuit ! Pour rappel, nous sommes quand même à 4000m d’altitude et se sera très certainement la nuit la plus froide depuis notre départ (… et surement pas la dernière…). Mama Rosa nous chauffe quand même un peu d’eau pour notre toilette du matin, mais pour la douche, nous n’avons pas le courage d’en prendre une froide par ces à peine 5°C… Ça attendra Puno…

Nous disons au revoir à notre famille d’accueil, ce fut un excellent moment, plein de simplicité partagé avec eux, et rien que pour cela, nous sommes ravis d’être venus jusqu’à eux.

cof

En rentrant vers Puno, nous nous arrêtons sur l’île de Taquile pour une nouvelle ballade avec vue sur le lac puis un déjeuner où nous dégustons avec nos nouveaux amis de succulentes truites du lac.

De retour à Puno, dans ma douche chaude quelques heures plus tard, je repense aux habitants des îles qui ne connaissent pas ce luxe et mesure notre chance !

 

Alors, oui, ces tours sur les îles du Titicaca sont bien rodés, c’est touristique, surtout Uros qui est plus prêt. Je pense que l’erreur, par manque de temps serait de passer à coté de Taquile et d’Amantani, en particulier pour la gentillesse de ses habitants et des paysages certe froids mais magnifiques sur le lac. En tout cas, cela restera un très bon souvenir pour nous, très certainement aussi parce que ce moment était partagé avec nos amis Marie et Michel ainsi que Geneviève et David. Et puis les enfants en on bien profité ensemble, cela leur a fait un bien fou…

Le lendemain, direction Copacabana, du coté Bolivien du Lac !

 

Adios Perù !

 

Nos bonnes adresses :

Tout d’abord, les blogs où vous pouvez également suivre nos compagnons de voyage :

Restaurant La plancha à  Puno : Nous y avons passé 2 soirées entre familles, c’est simple bon, et surtout pas cher et le serveur est très sympatique même si on a un peu envahi son espace à 11 !

Hotel Ururi Stay : Grande chambre, lumineuse, personnel très serviable, peut faire froid, ne pas hésiter à demander un chauffage. C’est également là que nous avons réservé notre tour pour les îles ainsi que notre bus pour Copacabana.

 

 

 

 

5 commentaires sur “Le lac Titicaca et ses îles

  1. Ah cette route entre puno et cusco… De bons souvenirs… Et encore plus des rives boliviennes du Lac !! J’ai vraiment hâte de vous lire sur votre découverte de la Bolivie 😊🇧🇴 surtout que vous avez l’air d’apprécier le froid ❄️😉… Buen viaje

    J'aime

    1. Oui nous profitons à fond même si on quand même levé le pied en Bolivie, école oblige… Actuellement à sucre, une semaine de cours d’espagnol intensif a été une superbe expérience aussi… Demain on pars à tupiza pour le salar d’uyuni. Malgré la forte envie que vous nous avez donné pour aller à tajira, je pense que nous allons filer vers salta par manque de temps. Grosses bises à vous 4

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s